Espace membre
recherche avancee
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit
  • Envoyer cette page à un ami

    envoyer a un ami

  • Imprimer cette page

Solidarité villes-villages autour de l’agriculture familiale : célébration de l’AIAF 2014 au village Loukoukro

JPEG - 76.1 ko
Place d’accueil des invités

Les 13 et 14 décembre 2014, dans le village de Lokoukro, a été célébrée l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale 2014. Dénommée les « 48 heures pour l’agriculture familiale », cette célébration a été organisée par les associations Défi Café-Cacao et Vivriers+, deux organisations de producteurs agricoles regroupant 19 villages d’Oumé [1], en collaboration avec la Plateforme d’action nationale pour l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire (PANAFCI).

Cet événement a illustré le concept de solidarité ville-village autour de l’agriculture familiale et des systèmes alimentaires y associés, compte tenu de la diversité des acteurs présents, de la complémentarité des messages.

La manifestation s’est inscrite dans le cadre des célébrations annuelles des journées de fraternité organisées par ces associations communautaires. Pour les communautés locales de OUME, la co-existence de ces groupes témoigne la nécessité d’une complémentarité raisonnée de produits de rente et produits vivriers.

L’événement qui s’est déroulé sur deux jours, était placé sous le parrainage de l’ex-Premier Ministre Jeannot AHOUSSOU, représenté par le Président du Conseil d’administration de l’Institut de Technologie Tropicale (I2T). De nombreuses autorités administratives et politiques locales étaient également présentes à cette manifestation notamment, le Président du Conseil régional, trois Députés du Département d’Oumé, les responsables locaux des services décentralisés de l’Etat, etc. Au total, plus de 400 personnes ont pris part à cette célébration qui s’est déroulée en plusieurs étapes : la cérémonie officielle (allocutions et animation de panels), des concours de danse, des meilleures cuisines, cabosse de cacao, légumes ainsi que les activités sportives et un bal poussière.

Ce fut l’occasion pour ces communautés de renforcer la cohésion sociale, d’échanger sur la promotion du métier de l’agriculture au village, particulièrement l’accès aux facteurs de production (terres, semences, produits phytosanitaires non destructeurs de l’environnement, financement, etc.), la valorisation des récoltes agricoles et mets issus de l’agriculture familiale d’une part et de leurs associations.

Au cours de la série des allocutions, les différentes autorités y compris le Président de la PANAFCI, M. AKA Septime, ont loué le courage et le mérite des braves paysans qui assurent l’essentiel des productions agricoles en Côte d’Ivoire et ont invité les populations villageoises à plus de cohésion sociale.

Cette cérémonie a été l’occasion pour la PANAFCI, les autorités locales, les populations villageoises, de célébrer le métier agricole et la solidarité ville-village dans le contexte de l’agriculture familiale et les systèmes alimentaire y associés. A cet effet, deux panels ont été animés.

Le premier panel, animé par MM KOUAME Alphonse et BIATCHON Séraphin d’Inades-Formation, a porté sur l’importance de l’agriculture familiale et la nécessité de la soutenir. Ce panel a permis notamment de caractériser l’agriculture familiale dans le contexte local d’Oumé et de sensibiliser les autorités locales et populations sur les risques liés à l’introduction des OGM en Côte d’Ivoire.

Le second panel, animé par M. Pascal BARIDOMO d’Inades-Formation et du représentant du Directeur départemental de l’Agriculture d’Oumé, a porté sur la problématique foncière dans le cadre de l’agriculture familiale. Les questions relatives au processus d’immatriculation des terres rurales et aux acquisitions massives des terres ont été clairement expliquées à l’assistance. L’enjeu du contrôle de l’accès durable au foncier par les communautés dans leurs diversités (hommes, femmes, jeunes) a été au centre des échanges.

Les autres activités se sont déroulées dans une ambiance chaleureuse avec notamment le concours de la meilleure sauce dont l’équipe de la PANAFCI a constitué le jury . Seize ménages ont présenté leurs plats. Le concours a été une occasion de valoriser la richesse des savoirs et savoirs-faire locaux pour une alimentation de qualité et respectueuse des valeurs culturelles locales.

JPEG - 67.3 ko
Match de football entre deux équipes de jeunes

Les activités sportives, notamment le tournoi de maracana ont mis en compétition quatre équipes de jeunes des villages du département d’OUME. Elles ont été suivies par un bal poussière, pour permettre aux habitants des villages concernés de célébrer la vie et leurs métiers agricoles.

Les différentes activités ont témoigné le rôle de l’agriculture familiale comme catalyseur de la cohésion sociale, de la fierté autour de la vie au village, de la consommation des produits locaux et de la culture de compétition loyale. La place des femmes, jeunes et hommes était assurée par toutes et tous.

L’expérience de Loukoukro dans la célébration de l’agriculture familiale au village en solidarité avec les acteurs du milieu urbain, est une initiative inter-communautaire à imiter et vulgariser.


  
twitter avec nos hashtags

  • INADES-Formation
  • Rue C 13 Booker Washington
  • 08 BP 8 Abidjan 08
  • Tél.(225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30

Newsletter

Se désinscrire