Espace membre
recherche avancee
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit
  • Envoyer cette page à un ami

    envoyer a un ami

  • Imprimer cette page

Promotion des vivres de souveraineté : Des transformatrices bénéficient d’un renforcement de capacités

Inades-Formation Burkina au nom de la Coalition pour la Protection du Patrimoine Génétique Africain (COPAGEN Burkina) a organisé du 27 au 29 Décembre 2016, une session de formations sur les expériences de valorisation et de commercialisation des « vivres de souveraineté ». Cette activité a eu lieu à Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun. L’activité a réuni 30 participantes issues de neuf groupements de transformatrices de produits agricoles, notamment le sésame, le niébé et le fonio. Inades-Formation Burkina est le point focal de la COPAGEN au Burkina Faso.

Mariétou Traoré, est productrice de sésame et de niébé. Elle a aussi comme activité la transformation de ces vivres de souveraineté. Elle transforme notamment le sésame en biscuit qu’elle vent dans son village. Cette femme de 41 ans vit à Tchériba, une localité de la région de la Boucle du Mouhoun. Elle est la présidente de groupement Sabougnouma des transformatrices de sésame de Tchériba.

JPEG - 83.1 ko
Mariétou Traoré et ses consœurs à la session de formation

Mariétou Traoré était des 30 femmes à prendre part à la session de formation sur les expériences de valorisation et de commercialisation des « vivres de souveraineté ». Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du « Programme d’appui aux initiatives économiques contribuant à une transformation écologique et sociale des territoires ruraux » (PAIES) initié par la COPAGEN avec l’appui du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) -Terre Solidaire et l’Agence Française de Développement (AFD). Objectif de la session de formation : contribuer à la souveraineté alimentaire dans le Sahel par le renforcement du potentiel productif des femmes rurales autour des « vivres de souveraineté ».

JPEG - 73.8 ko
Briefing de la session de formation

Deux cadres d’Inades-Formation Burkina ont assuré la facilitation de ces ateliers. Au programme : Partage d’expériences sur la commercialisation, exercice de préparation de produits locaux, cérémonie de dégustation des mets locaux.

Partage d’expériences sur la commercialisation

Le sésame, le niébé, le fonio, sont les principaux produits agricoles habituellement transformés par les participantes à la session de formation de Dédougou. Dans leurs groupements respectifs, elles transforment ces produits en gâteau, pain, biscuit, etc. Quelles sont les forces, les potentialités, les opportunités, les faiblesses, les contraintes, les stratégies de commercialisation des différents groupements ? Ces autour de ces questions que les participantes à la séance de partage d’expériences ont été amenées à réfléchir. Des travaux de groupe ont été organisés et les restitutions ont été faites en plénière.

JPEG - 80.3 ko
Des travaux de groupe pour le partage d’expérience sur la commercialisation

En synthèse, au titre des forces, potentialités, opportunités on retient : la cohésion au sein des groupements, l’organisation interne des membres pour la vente des produits, la disponibilité du niébé et du sésame pour la transformation, l’existence de marché dans les villages et les villes, la présence de grandes routes qui travers les localités d’intervention des groupements, etc. Pour ce qui est des faiblesses et contraintes, les groupes ont évoqué les aspects suivants : le faible niveau de compétence des membres en techniques de transformation, la faiblesse des échanges d’expériences entre organisations paysannes sur la transformation, l’insuffisance de matériel et d’équipement de transformation, la faible capacité en production d’emballages appropriés, la mévente des produits transformés.

Face à cet état de fait, les transformatrices ont indiqué comme stratégie de commercialisation : la recherche de l’appui de partenaires, la publicité sur les produits locaux transformés, la sensibilisation des populations sur les bienfaits des produits locaux transformés, l’organisation de voyages d’échanges d’expériences sur la transformation, la participation à des foires ou journées promotionnelles. A la fin des travaux Dramé Assita, Présidente de l’Union des Productrices de Niébé de la province des Balés apprécie : Le partage d’expériences nous a permis de savoir que nous avons de bonnes idées qui peuvent nous être bénéfiques ».

Exercice de préparation de produits locaux

JPEG - 97.7 ko
Les participantes en exercice de production de biscuit de niébé

A la session de formations de Dédougou, Mariétou Traoré, Dramé Assita et les autres participantes ont eu droit des séances de démonstration sur la préparation de produits locaux. Elles ont appris à produire des gâteaux et biscuits de niébé ainsi que des gâteaux et du pain de sésame. Cette formation a été assurée par des femmes expérimentées dans la transformation des produits agricoles. Safiatou Rouamba était l’une d’elles. Elle est venue de la région du Nord du Burkina pour partager ses connaissances en matière de production de gâteaux et de pain de sésame avec les participantes à la session de formation de Dédougou. A l’issue de la formation Safiatou Rouamba nous confie : « Les femmes se sont montrées intéressées par les connaissances que je leur ai apportées. Je souhaite qu’elles puissent vraiment en tirer profit ». Avec deux autres formatrices, Koudougou Illy et Bibata Banazaro, elles résidentes à Dédougou, les transformatrices en formation se sont exercées à la production de gâteaux et biscuits de niébé.

Styllo en main pour certaines, mains à la pâte pour d’autres, aux côtés des formatrices, les participantes à la session de formation de Dédougou ont suivi attentivement tout le processus de préparation des différents produits. Elles sont censées, de retour chez elles, reproduire ce processus pour se retrouver sur le marché avec des produits locaux issus de la transformation de « vivres de souveraineté ». « La formation que nous avons reçue va nous permettre d’aller davantage de l’avant » nous dit Koutou Assétou, présidente du Groupement Benkadi Lomé de Dédougou.

JPEG - 73.1 ko
Gâteaux de niébé

La journée de dégustation des mets locaux

JPEG - 67.1 ko
Le présidium de l’ouverture de la journée de dégustation

Allocutions, remise de matériel de transformation, séance de dégustation de mets locaux ont été les principaux moments forts de cette journée. Au présidium : la Directrice du bureau national d’Inades-Formation Burkina, le représentant du Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, la représente des transformatrices de produits locaux. Dans l’assistance se trouvaient les représentants de la mairie de Dédougou, de services techniques déconcentrés de l’Etat, d’organisations paysannes, ainsi que les participantes aux ateliers de formation.

La représente des transformatrices qui a pris la parole en premier a surtout remercié Inades-Formation Burkina pour son accompagnement. La Directrice d’Inades-Formation Burkina dans son allocution a souhaité que les mets locaux soit privilégiés lors des cérémonies publiques au niveau de la région de la Boucle du Mouhoun et partout ailleurs au Burkina Faso. Pour sa part, le représentant du Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun a remercié la COPAGEN et Inades-Formation Burkina pour l’appui apporté aux organisations féminines dans la transformation des produits agricoles locaux. Il a invité les transformatrices à mettre en pratique les différentes formations qu’elles ont reçues.

JPEG - 87.2 ko
Remise symbolique de matériel aux transformatrices

A l’issue des différentes allocutions, il y a eu une remise symbolique de matériel aux groupements de transformatrices. Un foyer mixte à charbon et à bois, une marmite, une machine à souder, des louches, telle est la composition de chaque kit de matériel. Heureuse de bénéficier du don de matériel, Bibata Rouamba, présidente du groupement des transformatrices de niébé de Kamandena avance : « Ce matériel va nous permettre de mieux évoluer dans nos activités de transformation de produits agricoles »

JPEG - 55 ko
Séance de dégustation de mets locaux

La clôture de la cérémonie est intervenue avec la séance de dégustation. Gonré de niébé, poulet au sésame, brochette au sésame, couscous de fonio, tô de niébé à la sauce sésame, spaguetti de niébé, voilà entre autres des mets locaux qui ont fait l’objet de dégustation. En plus de cela, il y avait les produits issus des exercices de transformation menés par les participantes aux ateliers de Dédougou. «  Nous tenons à remercier Inades-Formation Burkina et la COPAGEN pour avoir organisé cette rencontre à notre profit » souligne Mariétou Traoré en fin de compte.


  
twitter avec nos hashtags

Actualités

toutes les actualités
  • INADES-Formation
  • Rue C 13 Booker Washington
  • 08 BP 8 Abidjan 08
  • Tél.(225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30

Newsletter

Se désinscrire