Espace membre
recherche avancee
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit
  • Envoyer cette page à un ami

    envoyer a un ami

  • Imprimer cette page

Principales résolutions de l’Assemblée générale d’Inades-Formation de novembre 2010

RESOLUTION RELATIVE AU DOCUMENT D’ORIENTATION STRATEGIQUE D’INADES-FORMATION 2010-2025

  • Considérant la résolution de l’AG de 2004 sur la nécessité d’études prospectives,
  • Considérant le travail important fait par les AN, les BN, le CAI et le S.G. pour élaborer le Document d’Orientation stratégique

L’assemblée générale

  • Approuve le document DOS (novembre 2009) et recommande sa mise en œuvre,
  • Demande au Secrétariat général de le finaliser
    • a. En ajoutant un chapitre d’introduction sur le but du document et le processus de son élaboration.
    • b. En ajoutant un glossaire des termes utilisés
    • c. En intégrant les amendements repris dans le rapport de l’atelier.
  • Formule les recommandations suivantes au Secrétariat général et aux AN/BN :
    • d. Relancer les publications dans le réseau, notamment les documents de capitalisation et les documents techniques en langage simple.
    • e. Développer dans le réseau une dynamique de solidarité allant des AN vers le réseau, et du réseau vers les AN, notamment par la prise en charge des personnes morales pour les AGI et CAI.
    • f. Renforcer la communication dans les AN pour mieux impliquer les associés, travailler à renforcer leur militantisme et à poursuivre la mise en œuvre de la résolution de l’AG 2007 sur l’implication des associés dans la vie associative.
    • g. Mettre en œuvre le plan de collecte de fonds 2010-2012 du Fondafrica.
  • Faire preuve de sobriété dans le choix des structures d’accueil des AG, des CA et des ateliers

RESOLUTION RELATIVE A L’ACCAPAREMENT DES TERRES AGRICOLES EN AFRIQUE

  • Considérant le phénomène actuel d’accaparement des terres par lequel des individus, des Etats, des firmes internationales et /ou nationales usent des voies prétendues légales pour acquérir de grandes surfaces de terres aux fins d’investissements pour l’agro-industrie à caractère extraverti ou pour la spéculation,
  • Considérant les causes de l’accaparement des terres : l’échec des politiques agricoles qui ne tiennent pas compte des préoccupations, des besoins réels des populations et des savoirs endogènes, les crises énergétique, financière et alimentaire, et l’engouement pour les agro carburants ; le faible investissement dans l’agriculture familiale engendrant une faible productivité et l’incapacité de satisfaire aux besoins alimentaires des populations ;
  • Considérant les conséquences de l’accaparement des terres sur l’agriculture familiale : l’EVICTION des populations rurales de leurs terres ; la dégradation de la biodiversité et des sols par la monoculture et l’usage massif des intrants chimiques ; le développement de conflits sociaux de tous genres ; le développement des antivaleurs comme le vol, la jalousie, la perte de la solidarité, etc. ;
  • Considérant que la terre est un patrimoine physique, culturel et spirituel pour le paysan africain,

L’assemblée générale recommande aux AN/BN :

  • De développer leurs connaissances sur la problématique de l’accaparement des terres à travers des études approfondies ;
  • D’informer la population et les gouvernements sur les risques liés à l’accaparement des terres et s’engager avec nos partenaires dans le plaidoyer pour promouvoir un cadre légal qui protège les petits producteurs agricoles ;
  • De publier du matériel pédagogique et proposer des programmes de formation de la population sur la problématique de l’accaparement des terres.
  • De promouvoir le financement du monde rural pour développer une agriculture familiale qui valorise le travail de la terre et assure un revenu décent au paysan

L’assemblée générale recommande au réseau de :

  • Prendre une position claire sur ces questions qui touchent aux intérêts des petits producteurs agricoles ;
  • Participer activement à la campagne en vue de la déclaration d’une année internationale de l’agriculture familiale d’ici 2012 ;
  • Renforcer les capacités de plaidoyer et de négociation au sein d’INADES-Formation
  • Développer des alliances stratégiques pour mener des actions de plaidoyer au niveau régional et africain en direction des organismes régionaux et internationaux (UEMOA, CEDEAO, CEMAC, EAC, SADC, UA, PNUD, FAO, etc.) contre l’accaparement des terres et pour la promotion de l’agriculture familiale ;
  • Réactiver le site web d’Inades Formation et l’utiliser pour une plus large information sur le phénomène de l’accaparement des terres.

RESOLUTION RELATIVE AU FONDS AFRICAIN D’APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (FONDAFRICA)

  • Considérant l’importance du Fondafrica pour l’autofinancement du réseau IF,
  • Considérant la difficulté de mobiliser des ressources à cause de la crise économique,
  • Considérant l’insuffisance des fonds collectés et la lenteur de leur transfert par les AN/BN et le SG au Fondafrica,

L’AG recommande aux AN/BN et au SG de mobiliser davantage de ressources et de les reverser sans délai au Fondafrica.

RESOLUTION RELATIVE AU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE DEVELOPPEMENT (FONSDEV)

Considérant que :

  • Le Fonsdev est un instrument efficace de mobilisation de ressources financières endogènes pour les populations rurales,
  • L’agrément des Fonsdev conformément aux lois en vigueur contribue à leur viabilité,

L’AG recommande aux AN/BN :

  • De rechercher la forme juridique adaptée à chaque pays.
  • D’accompagner les Fonsdev dans leur effort pour obtenir la reconnaissance juridique.

  
twitter avec nos hashtags

  • INADES-Formation
  • Rue C 13 Booker Washington
  • 08 BP 8 Abidjan 08
  • Tél.(225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30

Newsletter

Se désinscrire