Espace membre
recherche avancee
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit
  • Envoyer cette page à un ami

    envoyer a un ami

  • Imprimer cette page

Mobilisation des médias pour la célébration de l'AIAF en Côte d'Ivoire

La Plateforme d'Action Nationale pour l'Agriculture Familiale en Côte d'Ivoire (PANAFCI), émanation des différentes organisations de producteurs, faitières et organisations de la société civile, est née le 25 janvier 2013, lors de l'atelier de lancement des préparatifs de la célébration de l'AIAF en Côte d'Ivoire, initié par Inades-Formation. Elle s'est dotée du mandat de conduire la célébration de l'AIFAF par la société civile en côte d'Ivoire. De ce fait, un petit déjeuner de presse été organisé le 4 juillet 2013 à Inades-Formation pour présenter la PANAFCI et entamer un partenariat avec la presse.

JPEG - 44.6 ko

Le comité de pilotage de la plateforme d’Action Nationale pour l’Agriculture familiale en Côte d’Ivoire (PANAFCI) a organisé un petit déjeuner de presse le jeudi 4 juillet 2013 à la salle de conférence d’Inades-Formation.

Ce petit déjeuner de presse avait pour objectif d’informer et de sensibiliser les médias nationaux et internationaux sur la célébration de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale en vue de les impliquer dans la promotion de l’Agriculture Familiale en Côte d’Ivoire.

Les participants

JPEG - 63.1 ko

18 organes de presse et agences de communication spécialisées dans le domaine agricole et rural ont répondu à l’appel de la PANAFCI. Notons la participation du Président de la Chambre d’Agriculture de Côte d’Ivoire et de touts les institutions membres du comité de pilotage de la PANAFCI à savoir
-  l’Association Ivoirienne des Sciences Agronomiques (AISA),
-  l’Association Nationale des Organisations Professionnelles en CI (ANOPACI),
-  le Centre Suisse pour la Recherche Scientifique (CSRS),
-  la Chambre d’Agriculture,
-  la Confédération Nationale des acteurs du Vivrier en CI (CNAVICI),
-  la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI),
-  la Fédération Nationale des Coopératives de Pêche en CI (FENACOPECI),
-  la Fédération nationale des coopératives du Vivrier en Côte d’Ivoire (FENACOPECI),
-  la Fédération nationale des Éleveurs de Petits Ruminants de CI (FENAPRUCI),
-  Inades-Formation,
-  l’Université des Collectivités. Notons également la présence des institutions alliées que sont le CNRA et le FIRCA.

Le contenu des échanges

JPEG - 55.2 ko

Dans une atmosphère conviviale, les membres du comité de pilotage et les journalistes ont échangé autour de l’Agriculture familiale dans le monde et en Côte d’Ivoire, de l’Année Internationale de l’Agriculture familiale et le programme de la célébration en Côte d’Ivoire et sur le rôle attendu des médias.

Dans son discours introductif, le président du comité de pilotage de la PANAFCI a souligné la reconnaissance de l’Agriculture familiale par l’ONU en a résolution 66/222 du Il a affirmé la ferme volonté de la PANAFCI de répondre aux attentes des producteurs, exprimés lors de l’atelier de lancement des préparatifs de l’AIAF. Il a également marqué l’important rôle que joue la femme dans l’agriculture familiale d’où la présence des organisations féminines au sein du comité dont l’une assure la vice présidence. Après avoir fait l’historique de la campane à la déclaration de l’AIAF, la PANAFCI et son comté de pilotage a été présentée aux journalistes. L’ambition de faire de la PANAFCI un véritable mouvement national en faveur de l’Agriculture Familiale, d’où la mise en place future de comités locaux au niveau régional, départemental, communal et villageois. Ont également été présentés aux journalistes les grands axes d’actions de la PANAFCI organisé autour d’un objectif général et trois sous objectifs à savoir :

  • Établir un dialogue actif entre les décideurs et les autres parties prenantes sur l’élaboration et la mise en œuvre de lois, politiques et programmes en faveur de l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire,
  • Renforcer les capacités de mobilisation de la société civile et des Organisations de producteurs agricoles,
  • Promouvoir auprès des populations les savoirs, les savoir-faire en matière d’innovation des systèmes agricoles, d’élevage et de pêche basés sur la cellule familiale et leur contribution à la sécurité alimentaire.

Les journalistes ont demandé à en savoir davantage sur l’Agriculture familiale en Côte d’Ivoire, sa contribution réelle à l’économie du pays, à la lutte contre la pauvreté et sa contribution réelle à la sécurité alimentaire. Les membres du comité de pilotage et les institutions alliées ont saisi l’occasion pour préciser que l’Agriculture Familiale n’exclue pas la mécanisation de l’Agriculture ni ne se limite à l’agriculture mais prend en compte aussi bien l’élevage que la pêche artisanale. Ils ont également montré comment les besoins alimentaire des populations en Côte d’Ivoire étaient majoritairement satisfaits par l’agriculture Familiale. Les questions de l’opportunité de soutenir modèle d’agriculture et les résultats qui en résulteraient ont largement été évoquées.

Les principales actions à mettre en œuvre

Pour atteindre ses objectifs, la PANAFCI a déjà entamé des des visites aux autorités, aux ministères techniques et autres partenaires au développement et compte :

  • Organiser des ateliers, des conférences-débats sur la définition du concept et les défis de l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire
  • Participer aux rencontres « Au café des chambres d’agriculture », de la chambre d’agriculture de Côte d’ivoire tant au plan national que dans les régions de représentation ;
  • Animer, dans les radios de proximité installées dans les trente (30) régions, des débats sur les modalités de développement de l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire ;
  • Participer aux différents ateliers d’élaboration des lois et politiques agricoles( la loi d’orientation agricole : LOACI) ;
  • Mener une étude thématique sur le foncier rural en lien avec la sécurité alimentaire ;
  • Solliciter et organiser une journée parlementaire sur l’Agriculture Familiale ;
  • Organiser une « semaine de promotion des savoirs des communautés rurales » dans les trente (30) régions de représentation de la PANAFCI ;
  • Organiser trente (30) ateliers régionaux pour la mise en place d’un dispositif de suivis des acquis au niveau régional ;
  • Mettre en place et animer des comités régionaux et locaux autour des objectifs de l’AIAF
  • Organiser et animer la « foire de l’Agriculture Familiale » ; « la journée de la solidarité en faveur de l’AF », le « Vivrier Expo 2014 » et la « semaine de promotion des savoirs des communautés rurales », journée régionale entre producteurs et chercheurs ;
  • Produire des documents de capitalisation des bonnes pratiques agricoles, d’élevage et de pêche ;
  • Organiser un concours nommé « bonnes pratiques agricoles, d’élevage et de pêche » dans le but de reconnaitre et de récompenser les vaillants agriculteurs, éleveurs et pécheurs ;
  • Organiser des journées régionales de dialogue entre agriculteurs, éleveurs, les pêcheurs et les chercheurs sur le savoir local et la recherche scientifique.

L’appel de la PANAFCI à la presse

JPEG - 55 ko

Les journalistes et spécialistes de la communication ont bien accueilli l’appel à contribution de la presse pour la mobilisation et la sensibilisation des populations et des décideurs en faveur de l’agriculture familiale. Ils ont fait des propositions pour faciliter l’implication de la presse.

Voir les photos du petit déjeuner de presse

Pour toute information : +225 22 40 02 16 ifsiege@inadesfo.net


  
twitter avec nos hashtags

  • INADES-Formation
  • Rue C 13 Booker Washington
  • 08 BP 8 Abidjan 08
  • Tél.(225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30

Newsletter

Se désinscrire