Espace membre
recherche avancee
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit
  • Envoyer cette page à un ami

    envoyer a un ami

  • Imprimer cette page

Les Recommandations de la société civile Burundaise pour le développement de l'agriculture familiale

Lors des ateliers régionaux organisés le 23 Septembre 2014 par Inades-Formation Burundi en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture et de l’Élevage et d’autres organisations de la société civile engagées dans la promotion de l’Agriculture Familiale, les participants ont fait les recommandations suivantes:

Recommandations

  • Au Gouvernement


  • Respecter les accords de Maputo et affecter le gros du budget à l’investissement,
  • Injecter des moyens suffisants dans la recherche et augmenter l’effectif de chercheurs dans les différentes régions agro-écologiques du Burundi,
  • Impliquer les organisations des producteurs agricoles et les multiplicateurs privés dans la production des semences de qualité,
  • Reconnaître la place des semences locales et les préserver contre l’invasion des OGM,
  • - Harmoniser les outils de vulgarisation à travers les champs écoles paysans,
  • Mettre en place un fonds de subvention au taux d’intérêt appliqué sur les crédits agricoles,
  • Mettre en place un fonds de garantie et de calamité,
  • Protéger l’environnement par le reboisement,
  • Doter le programme national de lutte antiérosive (PNLAE) de moyens suffisants,
  • Adopter une nouvelle politique de gestion des terres et interdire l’accaparement des terres,
  • Adopter une politique de limitation des naissances,
  • Encourager l’élevage en stabulation permanente,
  • Renforcer les capacités des agriculteurs et des moniteurs agricoles,
  • Faciliter le déplacement du personnel d’encadrement.


-* Aux Organisations des producteurs agricoles


-* Organiser et accompagner les agriculteurs en associations et coopératives,

  • Renforcer la bonne gouvernance dans leur gestion,
  • S’impliquer activement dans la vulgarisation des technologies et appuis conseils,
  • Assurer l’information et la formation des exploitants agricoles familiaux,
  • Faciliter l’accès aux facteurs de production,
  • Poursuivre le dialogue politique pour leur participation dans l’élaboration des politiques et programmes agricoles.


-* Aux producteurs


-* Travailler en synergie dans des associations et coopératives, en adoptant une agriculture familiale moderne et faire de l’agriculture leur métier (professionnalisation),

  • Adopter des pratiques de lutte antiérosive, de lutte contre les feux de brousse et associer l’agriculture à l’élevage, pour une meilleure gestion des terres et pour assurer la protection de l’environnement,
  • Développer les cultures qui s’adaptent aux changements climatiques,
  • Mettre en place des initiatives d’épargne-crédit.


-* Aux organisations d’appui et ONGs

  • Renforcer les capacités des organisations des producteurs agricoles,
  • Faciliter l’organisation des producteurs en associations et coopératives,
  • Appuyer la mise en œuvre des programmes des coopératives agricoles et des organisations des producteurs agricoles en général,
  • Faciliter l’accès aux semences de qualité,
  • Soutenir le dialogue entre les décideurs politiques et les OP.


-* Aux bailleurs de fonds,
Les participants aux forums régionaux recommandent de renforcer l’appui au secteur agricole et veiller à ce que les fonds soient utilisés correctement et suivant les orientations des plans communaux de développement communautaire.


  
twitter avec nos hashtags

  • INADES-Formation
  • Rue C 13 Booker Washington
  • 08 BP 8 Abidjan 08
  • Tél.(225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30

Newsletter

Se désinscrire