Espace membre
recherche avancee
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit
  • Envoyer cette page à un ami

    envoyer a un ami

  • Imprimer cette page

Soutien aux initiatives de solidarité financière

Le développement suppose des finances. Inades-Formation a pensé qu’en mobilisant l’épargne de la population, il était possible d’assurer une part significative de ces financements. Cet argent sera certainement mieux géré et utilisé que des fonds obtenus de l’extérieur. C’est le sens du programme Fonds de solidarité pour le développement (Fonsdev).

Ce qui a été déjà fait

Nous avons préparé la reconnaissance juridique des Fonsdev en adaptant leurs statuts et en élaborant des manuels de procédure de gestion. Nous avons renforcé les capacités des dirigeants en matière de gestion. Nous avons encouragé le partage d’information entre les Fonsdev pour les aider à se positionner au plan national. Nous les avons mises en contact avec le Fonds de Promotion Micro finance (PASMIF). Nous les avons encouragées à communiquer davantage sur les résultats et les impacts.

L’ensemble du programme Fonsdev a été redynamisé. Les Fonsdev travaillent de manière plus professionnelle. Cinq ont déjà des bureaux en matériaux durables. La concertation se développe entre les dirigeants.

Les nombres des Fonsdev a augmenté de près de 30%. La proportion des femmes est passée de 27 % à 38 %. Le volume des épargnes est nette en augmentation.

L’activité des Fonsdev a permis le lancement de plusieurs initiatives de développement : maternité, pharmacie et antenne parabolique (précieux pour la CAF) à Kipuka, étangs à Bitanda, champs très rentables à Kambala, etc.

Les écueils à lever

Toutefois, la dépréciation monétaire reste un frein pour les épargnants ; il est souvent économiquement plus intéressant d’investir dans des biens plutôt que de constituer une épargne en franc congolais. Il n’y a pas de concertation suffisante entre les différents acteurs ; cela alourdit le travail. En certains lieux, il y a peu d’activités économiques, donc peu de possibilité d’épargne. Les femmes épargnent bien, mais demandent moins de crédits.

Pour continuer …

Inades-Formation continuera à accompagner les efforts de professionnalisation des Fonsdev, de recherche de leur reconnaissance officielle, de renforcement du travail des comités de crédit et d’encadrement au mieux de l’initiative « l’épargne tontine ».


  
twitter avec nos hashtags

Actualités

toutes les actualités
  • INADES-Formation
  • Rue C 13 Booker Washington
  • 08 BP 8 Abidjan 08
  • Tél.(225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30

Newsletter

Se désinscrire