Espace membre
recherche avancee
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit
  • Envoyer cette page à un ami

    envoyer a un ami

  • Imprimer cette page

Appui à la mobilisation et à la valorisation des ressources financières endogènes

Promotion du leadership des femmes vulnérables de la zone de Yobo

Grace aux ressources propres d’Inades-Formation, le projet « Promotion du leadership des femmes vulnérables de la zone de Yobo pour assurer leurs conditions socio-économiques » s’est poursuivi. Les formations des groupes et les réflexions sur la gestion de l’après projet par les Groupements d’épargne et de crédit (GEC) ont été les principales activités.

Poursuite des formations sur la méthodologie et la supervision des GEC

Les trois derniers groupements d’épargne et de crédit (GEC) formés à la fin du mois de décembre 2009 ont continué leur formation sur le décaissement de crédit, remboursement et l’épargne quotidienne. Le point fondamental de ces modules reste le remplissage des carnets pour les prêts et les remboursements des intérêts des prêts. Ce point fait toujours l’objet de recyclage au cours des visites de supervision. Après ces dernières formations les groupes évoluent et attendent la phase de maturité pour le dernier module. Un nouveau GEC crée à Egor porte le nombre total des GEC à 22 à fin mars 2010.

La supervision est une activité qui a touché tous les GEC. Son objectif est de s’assurer de la bonne évolution du groupe à travers le suivi de leurs réunions (achat de parts/épargnes, décaissements, remboursements, causeries…). Les recyclages et les conseils, surtout sur le remboursement effectif des intérêts et des crédits, ont lieu afin de permettre au groupe d’arriver à sa véritable autonomie.

Sessions de formation sur l’audit des parts avec les AVE&C

Ces sessions de formation au profit des Associations villageoises d’épargne et de crédit (AVE&C) ont été organisées dans les villages de Sédzro et Yobomé (Préfecture du Zio dans la Région maritime). Elles ont regroupé, au niveau de chaque village, les présidentes, les secrétaires, les caissiers et des membres volontaires des GEC qui sont déjà en phase de maturité. La formation a porté sur trois points essentiels :

a. Situation financière : la formation consiste à rendre capable de faire le comptage des tampons de tous les membres, à déterminer l’équivalence en montant, à dégager le solde total (l’argent total en caisse, les compteurs devant bien compter la somme afin d’éviter toute erreur !), à déterminer le bénéfice et partant la nouvelle part. Après avoir établi cette situation financière, on procède au partage des dus aux membres.

b. Payement des amendes : Etant donné que les groupes fonctionnent sur la base d’un règlement intérieur, les membres qui ont eu à enfreindre les règles instaurées sont sanctionnés. Le partage est une occasion pour le groupe de sanctionner les absences.

c. Réflexion sur le prochain cycle : c’est le moment pour le groupe de discuter des conditions du cycle à venir : départs et adhésions des membres, montant de la nouvelle part, constitution d’un fond de départ, etc.

Rencontres avec les responsables des GEC sur les conditions de leur autonomisation

Dans le cadre de la cessation des activités du projet dans la zone et pour mettre en place un mécanisme de pérennisation de la dynamique instaurée par les femmes des GEC, des rencontres ont été organisées avec les responsables.

Les comités de gestion des GEC de chaque village et certains membres volontaires ont eu à mener des réflexions sur l’après projet. Ainsi, aux termes des réflexions, il a été décidé la mise en place d’une rencontre mensuelle des présidentes, secrétaires et un membre de tous les GEC de chaque village. Cette rencontre aura pour but de partager les expériences entre groupes, de s’informer davantage et de s’aider dans la recherche de solutions aux problèmes et difficultés éventuelles. Les comptes-rendus de ces rencontres des présidentes pourront être utiles pour l’organisation de suivis auprès des GEC.

Dans le même ordre d’idée, l’identification des membres capables d’aider les GEC dans leurs activités (les volontaires locales) a été rediscutée. Les groupes ont été conseillés sur l’assiduité et le sérieux dans le travail ; le respect des règles et des valeurs qui pourront assurer la pérennité de la dynamique.

Emergence du leadership des femmes

La promotion du leadership des femmes vulnérables de la zone de Yobo est l’objectif principal du projet, le développement de l’épargne crédit n’est que le moyen retenu pour y parvenir.

Célébration de la journée mondiale de la femme

Pour la deuxième fois consécutive, la Journée Mondiale de la Femme (JMF) a été mise en valeur dans la zone. Pour cette édition les manifestations ont eu lieu dans le village d’Ezor. Le thème retenu par les femmes pour l’occasion est la suivante : « Contribution des femmes des GEC au développement de leur communauté ». Les porte-paroles des groupes de chaque village ont eu à réaffirmer leur engagement à contribuer au développement de la communauté. Ces engagements se résument à :

- la participation aux réunions communautaires,

- la participation aux activités communautaires

- l’Assistance financière à la communauté selon les possibilités

La spontanéité dans l’organisation de cette édition et la capacité des membres des GEC à assurer cette célébration témoigne de la maturité des membres et de la connaissance des enjeux de cette journée.

Les signes d’émergence et de la pratique du leadership des femmes

- Ces célébrations constituent des occasions de sensibilisation et d’information sur les droits et devoirs des femmes, leurs responsabilités dans l’éducation des enfants, etc.

- Les femmes manquaient de confiance en elles au début et se disaient incapable d’assurer des responsabilités. Aujourd’hui, elles sont capables de diriger des réunions et d’assurer la gestion de tout un groupe.

- Les femmes parlent en public, devant des autorités. Elles prennent des décisions au nom de la communauté.

- Elles participent activement aux actions communautaires (exemple des GEC de Yobomé qui ont initié une démarche pour avoir de l’eau), Elles sont sollicitées par des instances dirigeantes du milieu (le chef canton qui avait invité les présidentes des GEC de Yobomé).

- Elles utilisent les connaissances acquises au travers des formations dans leur vie quotidienne.


  
twitter avec nos hashtags

Actualités

toutes les actualités
  • INADES-Formation
  • Rue C 13 Booker Washington
  • 08 BP 8 Abidjan 08
  • Tél.(225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30

Newsletter

Se désinscrire