Espace membre
recherche avancee
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit
  • Envoyer cette page à un ami

    envoyer a un ami

  • Imprimer cette page

Appui a la gestion des forêts communautaires

Quelques éléments du contexte

INADES Formation Cameroun s’est impliqué dans l’accompagnement des activités en lien avec la foresterie communautaire depuis 2002, dans l’arrondissement de Dimako, à l’Est. Initialement, il a été question d’apporter un appui à l’organisation des communautés, en vue d’une meilleure appropriation du processus d’obtention et de gestion des forêts communautaires. Trois associations regroupant les communautés de différents villages de l’arrondissement ont ainsi établi une convention de collaboration avec IFC. Mais l’accompagnement a été interrompu sur le terrain entre 2005 et 2007, à cause des blocages dus aux lenteurs administratives, observées dans le processus de signature de convention de gestion des forêts par le ministère en charge des questions y afférentes.

Toutefois, certaines activités, menées dans le cadre du suivi des dossiers d‘attribution des forêts, ont connu une évolution positive avec, en 2008, la signature de la convention de gestion de la forêt de CADBAP (Association des Communautés Actives pour le Développement des Bakoum, Baka et Pol de Dimako). Celle-ci fait partie des trois associations partenaires d’Inades-Formation impliquées dans ce processus. Celle évolution a permis la reprise des activités d’accompagnement sur le terrain, notamment en ce qui concerne la poursuite du suivi administratif des dossiers des deux autres associations (PALOBA et APOBA) et la gestion de la forêt de CADBAP.

Activités réalisées

L’association CADBAP regroupe les communautés Bakoum, Pol, Baka de Beul, Mayos et de Petit Pol dont le nombre de bénéficiaires directs est estimé à 930 femmes et à 530 hommes. L’accompagnement d’Inades-Formation, en 2008, a essentiellement consisté au renforcement de l’organisation des communautés et des capacités de gestion administrative et financière des membres du comité de gestion de la forêt communautaire. Avec la signature de la convention de gestion, l’association s’est activée, au cours de l’année, dans l’exploitation des produits forestiers ligneux et non ligneux.

Résultats obtenus

L’exploitation du bois a permis à CADBAP de générer des revenus d’un montant de 7 000 000 F CFA. Du matériel d’exploitation forestière d’une valeur de 3 800 000 F CFA a été octroyé sous forme de crédit à l’association par le projet RIGC (Renforcement des Initiatives pour la Gestion Communautaire des Ressources Forestières et Fauniques). Ce crédit est porté à 5 000 000 FCFA, avec un apport financier de 1 200 000 FCFA, en janvier 2009. Sur le terrain et auprès des populations bénéficiaires, l’impact de ces réalisations est visible sur plusieurs plans dont ceux qui suivent : Le principal changement, c’est la rétrocession effective de la forêt communautaire à CADBAP par l’Etat et le démarrage de son exploitation. Dans le sillage de ce changement, il faut aussi parler de l’accroissement du pouvoir de négociation (notamment avec les exploitants forestiers) et de défense (plainte contre un exploitant forestier frauduleux) des intérêts de la communauté par les membres du bureau de CADBAP. En ce qui concerne les effets sur la population en général, on assiste à l’amélioration progressive de l’habitat (changement des murs de terre en dur et des toits de paille en tôles) et des conditions de transport (acquisition des motos par les membres de la communauté).


  
twitter avec nos hashtags

  • INADES-Formation
  • Rue C 13 Booker Washington
  • 08 BP 8 Abidjan 08
  • Tél.(225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30

Newsletter

Se désinscrire